Lorsqu'il faut débarrasser une maison, on fait des découvertes...

Des belles et des surprenantes...

En juillet, il a fallu commencer à trier, c'est bien loin d'être terminé, mais je me suis retrouvée avec un trésor!

Jugez vous-même!

2014-08-25 25 août 20141

 

Une quantité impressionnante de boutons de toutes sortes...

Et vous avez sûrement idée du temps nécessaire au tri de tout ce beau monde? Surtout si, comme moi vous vous arrêtez soudain en essayant de deviner à quoi ils ont servi, ce qu'ils ont bien pu "vivre" comme péripéties...en rêvant à leur vie de boutons, quoi!

Ceux-ci étaient sûrement fixés à un corset de grand'mère, ils sont petits, roses ...un peu jaunis par le temps!

Et ceux-là: bleu dur ont certainement fait de nombreuses rentrées scolaires, cousus sur un sarrau (tablier pour ceux qui l'ignoraient) et successivement portés par de nombreux frères et soeurs, il sont bien fatigués...

Ceux-ci sont des "pièces uniques"....dans cette boîte à surprises!... et gravés "La Belle Jardinière"...sans doute un témoignage du temps où la grand'mère de Gaston était brodeuse pour les grands magasins, à Nantes?

Il y a aussi les "précieux" tellement voyants et brillants qu'on a du mal à imaginer sur quoi ils ont bien pu vivre leur vie ... et tous ceux des années 50 et 60...des "boutons-mode"!

Et aussi tous les anonymes, dont on ne peut vraiment rien imaginer sinon, qu'ils ont été caresssés et triturés des milliers de fois, par des mains qui ont pu être rugueuses, soignées, ou flétries....

Cela fait voyager aussi les boutons...où ont-ils bien pu se rendre? Qu'ont-ils bien pu voir?...Les grand'parents de Gaston étaient mariniers pour le côté maternel...ils ont circulé sur les canaux de l'ouest de la France, descendu la Maine, la Loire...et vécu une partie importante sans broncher, tranquilles ...tant qu'ils étaient solidement arrimés! ...Tout l'art en revenait (et en revient encore) aux doigts agiles qui les fixaient sur le tissu ou le tricot... Le drame lorsque l'on perd un bouton, qui paraît insignifiant lorsqu' il est là...on peut perdre sa dignité avec son pantalon!

Quand je pense aux vilains boutons plastique (mais oui, il y en a aussi) qui m'avaient été proposés lorsque j'avais demandé, lors de la confection d'une brassière, s'il y en avait dans la maison...dommage que je ne les aie pas connus plus tôt, cela aurait enchanté les soirées ...mais c'est du passé, les enfants ont grandi sans ces "boutons de famille!"...et sans difficulté ....

2014-08-25 25 août 20142

 

Et là, admirez les plaques entières de pressions ...dans leur jus, sur leur cartonnette d'origine, j'ai du mal à l'idée de les utiliser...c'est tellement joli ainsi!..pour mieux voir, un clic sur la photo, et oh magie, elle s'agrandit!

Allez, je vais retourner à ma vie d'aujourd'hui...après avoir rêvé grâce à ces boutons, je vais me remettre à la couture pour faire diversion!